Présentation de La ville d'Agareb

     

La ville d'Agareb

Agareb est une ville Tunisienne située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Sfax, rattachée administrativement au gouvernorat de Sfax. Elle est bordée par la méditerranée au sud et elle constitue une municipalité de 41 000 habitants au dernier recensement en 2014.

La ville d’Agareb a été fondée autour de la Zaouia (édifice religieux) d’un marabout du XIV e siècle nommé Brahim Ben Yaakoub Sid Agareb. Elle se situe en limite de la grande oliveraie de Sfax avec la campagne agro-pastorale.

La région se divise en 8 Imadats : Agareb, Gargour, Bouledhieb, Mahrouga, Ettorba, Ben Sahloun, Zeliana, Es-sghar.

La ville contient de nombreux sites archéologiques, surtout durant la période antique où l’on a enregistré environ 27 sites archéologiques contenant des agglomérations urbaines et des espaces commerciaux et des exploitations agricoles en plus des fortifications défensives et des bassins. Parmi ces sites antiques, il y a  celui de Zeliana qui est situé sur le côté nord de la ville, il est à environ 24 km, sa superficie est d’environ 4 hectares, il se compose d’une place publique et des murs d’un quartier résidentiel.

Quant au site « Palais de la Mahrouga » situé dans le bord extrême ouest de la ville, c’est une preuve historique témoin de transactions commerciales. Sa superficie est d’environ 2 hectares et il contient une fontaine  d’un diamètre de 6,20 m et un puits.

En plus de ces sites, il y a des anciens fours à Sidi El Kaouèch et Boutlila et plusieurs fermes paysannes à travers la ville.

Concernant la période intermédiaire, la ville a été caractérisée par la présence de nombreux sites de sanctuaires privés (environ 20 mausolées). La Zaouia de Sidi Agareb représente dans ce contexte, l’un des principaux sites puisqu’elle est considérée comme la  Zaouia du grand-père fondateur de la ville.

Dans la ville, il y a aussi plus de 12 mausolées tels que La Zaouia de Ben Arbia, La Zaouia de Ali Ben Rbeh, La Zaouia de Sidi Abdallah, La Zaouia de Sidi Ali EL Allouch … ; ce nombre élevé d’édifices religieux et de sanctuaires souligne l’importance du phénomène de «mysticisme populaire », qui est l’un des éléments caractéristique de  l’époque intermédiaire et moderne du Maghreb islamique.

Concernant la période contemporaine jusqu’à la colonisation française, elle est caractérisée par la présence de certains établissements éducatifs, administratifs, commerciaux et religieux, tels que l’école primaire (1912), l’administration de l’équipement (1910), l’hôtel de l’ancien marché et quelques vieilles boutiques ainsi que certains éléments de preuve archéologique de militaire adjacent à la ville (les maisons des militaires à la réserve naturelle « El Gonna »).

Agareb est aussi équipé de plusieurs établissements administratifs et financiers. En plus, elle est dotée d’une situation géographique propice à proximité de la ville de Sfax où il existe les grandes installations de transport (l’aéroport, le port commercial et l’autoroute  «TUNIS-GABES» …). La ville dispose également d’une diversité des activités agricoles, caractérisée par l’arboriculture et le secteur d’irrigation.

En outre, cette ville possède une importante zone industrielle aménagée sur une superficie de 22 Ha qui comprend notamment l’une des plus importantes usines de céramique et de grès en Tunisie, cette importance économique est expliquée par le désir des promoteurs à investir dans la délégation, vue l’existence de 21% des entreprises industrielles installées hors du centre ville.

Concernant le réseau routier, la ville d’Agareb dispose de 30 Km de routes nationales,  28 km de routes régionales, 106.4 km de routes locales et 28 km de pistes agricoles.

Au niveau de la production agricole, Agareb se caractérise par la diversité de ses produits. En effet, elle produit 14 100 tonnes d’olives, 1 320 tonnes d’amandes, 840 tonnes de fourrages d’hiver, 483 tonnes de viandes rouges, 270 tonnes de fourrages d’été, 423 tonnes de viandes blanches, 3 480 millions de litres de lait et 8 millions d’œufs.

En plus de ce qui précède, la ville possède des ressources importantes en eau tels que les puits superficiels équipés (403), les puits profonds exploités (4) et les lacs collinaires (6).

Quant à l’industrie, elle se caractérise par sa diversité : l’on trouve les industries alimentaires et agricoles, industries de matériaux de construction, céramique et verre, industries mécaniques et métalliques, industries chimiques et de caoutchouc, industries de textile et d’habillement, industries de chaussures et de cuir, industries traditionnelles, industries diverses et d’autres ayants des activités exportatrices.

En ce qui concerne les établissements publics, la ville d’Agareb regroupe plusieurs secteurs étatiques tels que la délégation, la commune, l’hôpital local, le bureau de poste, l’arrondissement agricole, 4 établissements socio-éducatifs (maison des jeunes, bibliothèque publique, maison de culture et un complexe d’enfance). pour le secteur de l’enseignement il existe à la ville 27 écoles primaires et 4 écoles préparatoires et secondaires et deux lycées privés.

En ce qui concerne la vie civile, la ville d’Agareb regroupe un grand nombre des associations, 22, et un point focal qui assure la coordination entre les acteurs étatiques el les ONG.

Au niveau international, la commune d’Agareb a une grande expérience dans le domaine de l’élaboration des projets internationaux tels que le concours de développement de marché solaire en Tunisie, le plan de gestion des déches solide en Tunisie, l’élaboration d’un espace citoyen au sein de la commune, l’aménagement de la zone industrielle et la gestion des eaux usées de la zone, la création et l’aménagement de la réserve naturelle EL GONNA (5000 ha), l’organisation du souk hebdomadaire en collaboration avec les ONG après la révolution de 2011 …

 


Budget

العنوان المبلغ